LE NEPAL DES FESTIVALS

LE NEPAL DES FESTIVALS

Si les treks vers les Annapurna ou le camp de base de l’Everest sont pour la plupart des visiteurs les attractions majeures d’un voyage au Népal, avec sa pléthore d’ethnies (une soixantaine), de cultures, de langues, de religions, de la culture tibétaine en pays sherpa jusqu’aux pêcheurs cueilleurs de la jungle du Téraï en passant par les Newars de la vallée de Katmandou, le Népal est d’une richesse culturelle inégalée mais trop souvent ignorée des voyageurs. ‘’Nepal: Once is not enough’’, une fois ce n’est pas assez dit le slogan du Nepal Tourism Board, ce qui n’est pas faux, et de fait près de 40 % des voyageurs y reviennent pour un deuxième séjour, et souvent plus. Et quoi de mieux, pour approfondir la rencontre avec les Népalais et pour comprendre l’âme du pays que d’assister à l’un des nombreux festivals qui rythment la vie quotidienne des peuples de l’Himalaya. En vrac et dans le désordre, les festivals les plus importants sont La nuit de Shiva (Shivaratri) à Pashupatinath, grand moment pour les amateurs de ganja notamment, les danses monastiques masquées, tout en brocard, du Mustang ou du Dolpo, Holi ou le festival de l’eau et des couleurs, particulièrement impressionnant chez les Tharus du Sud, le chariot monumental de Machendranath qui divague de jour comme de nuit pendant des semaines dans les rues de Patan, la transe collective de Bisket Jatra à Baktapur ou le Puja de Laxmi appelé aussi le festival des lumières pour la prospérité et la richesse. Pour n’en citer que quelques-uns.

 Car de fait chaque village, chaque caste, a son propre calendrier de fêtes, ses rites de mariage, de naissance et de mort, ses rituels religieux animistes, chamaniques, bouddhistes ou hindouistes, de transes et ses épopées, ses mythes et ses fêtes votives dédiées à un nombre illimité de divinités de toutes les tailles, de toutes les formes, pour tous les âges, vivants sous les pierres, dans les arbres, à la confluence des cours d’eau, et dans le ciel aussi bien sûr ! Car le Népal vit toujours à l’heure des mythes, de la pensée magique, de la toute présence du religieux qui encadrent la vie quotidienne et régit les relations communautaires. En d’autres termes, il n’est pas (encore totalement) passé par la moulinette réductionniste du nivellement par le bas, de la pensée unique, de la rationalité, de la société de consommation… Et Dieu merci ! car c’est ce qui en fait encore le charme et l’authenticité, et incite tant de voyageurs qui y ont gouté une fois de revenir au Népal pour cette immersion dans un monde en danger de disparition.


Ceci expliquant cela, la difficulté est dès lors de connaître suffisamment à l’avance ces dates de festival qui suivent généralement le calendrier lunaire, - ou parfois non - et donc changent chaque année et, là encore, il faut être prudent car, par exemple, dans le calendrier sherpas ou tamang, lorsqu’un jour est néfaste, on le supprime tout simplement quitte à dédoubler le suivant… ce qui bien sûr réserve parfois de mauvaises surprises et peut créer des frustrations pour les voyageurs trop cartésien ou trop pressés (et qui ont souvent un avion à prendre pour rentrer au boulot!).

Car il faut savoir qu’au Népal tous les évènements de la vie sont programmés et fixés par les astrologues (Jothi), qui sont une puissante caste à part entière, suivant des diagrammes sophistiqués et d’une complexité extraordinaire. On les consulte pour tout, le prénom d’un nourrisson, la faisabilité d’un voyage et la pose de la première pierre d’une maison, la compatibilité (astrologique) des époux pour un mariage au cours du mois qu’ils ont identifié comme propice, la date et l’heure de la signature d’un accord commercial et de l’ouverture de la session parlementaire, l’harmonie des partenaires d’une société, et bien sûr tout ce qui touchent aux festivals religieux et affiliés, c’est à dire toute la vie quotidienne des Népalais...

Ceci crée parfois des situations cocasses lorsque les astres décident par exemple qu’une cérémonie de mariage doit impérativement être célébrée à 5 heure du matin ou que les planètes de tel ministre ne sont suffisamment alignées… D’ailleurs, lorsque le gouvernement népalais a voulu instaurer le changement d’heure pour économiser de l’énergie, les Jothis se sont immédiatement mis en grève arguant que leur métier était déjà suffisamment compliqué comme cela pour ne pas en rajouter !

Quelques suggestions de festivals sur lesquels caler éventuellement un voyage ou un trek au Népal en prenant soin de nous en parler avant pour être sûr (autant que faire se peut) d’y être en temps et en heure !

- Shivaratri, la nuit de Shiva à Pashupatinath au mois de février, grand rassemblement de Sadhous fumeurs de Ganja, venus de tout le monde indien.

- Festival de Tiji à Lo Manthang (Mustang), courant Mai, festival oraculaire et danses monastiques effectuées par les moines du monastère, au cœur de la vieille citadelle.

- Nouvel an tibétain notamment aux alentours de Bodhanath et de Swambonath, les deux grands stupas bouddhistes de la vallée de Katmandou, entre février et Mars selon les années.

- Festival des Chamanes au lac Gosainkund en Aôut, pour les courageux prêts à affronter les sentiers de trek en pleine mousson.

- Bisket Jatra à Bakdapur en général à la mi-avril, l’un des festivals les plus intenses du calendrier (voir l’article sur le site de Base Camp Trek)

- Chariot monumental de Machhendranath dans les rues de Patan. Assemblé chaque année le Chariot poussé par des centaines de dévots doit ….(à finir)

- Lakmi Puja, festival de Lakmi, déesse de l’abandance, qui clôt en lumière, en pétards et en magnifiques yantras effectués à même le trottoir, les trois semaines du festival de Dashain, le plus important du Népal qui a en général lieu à la fin du mois d’Octobre.
Et bien sûr les parades nuptiales au son des fanfares en grand apparat – mais pas toujours à l’unisson - qui déambulent dans les rues des villes et des villages où les touristes sont le plus souvent les bienvenus

Il est donc prudent de consulter le calendrier des principaux festivals sur le site de Base Camp Trek (liens site basecamptrek / calendrier des festivals) que nous essayons de tenir à jour et de vérifier avec nos équipes que le festival en question à bien lieu en temps et en heures !
Les célébrations citées ci-dessous ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre calendrier des festivals (mettre le lien internet ).


27 AVRIL 2020
Katmandou, Népal

Commentaires (45)

JpbfGSmsrCl

pfgndbLQEsalc

bjnGxAVzcds

jsIvUKBQ

fJSiFTLzRPXAqrV

ifYNqAXeExI

vbdsuAzRZD

PDQnjAMY

MPGCjrUs

QoxAVzTayF

gcPhvxKTytJijB

JMBIXOnTGrDoa

qeCacstDUfoxR

TsMtCVGEIgm

VvyYLaWZCfUlMd

kOrTqVfHoAu

zHeKoFPvYOG

TOvdeYVoBbWrMC

xnafrbEkRsPco

jmpIWBKxusq

kCHnPAqd

DxaARfHGb

RDvJdcmhKjyMG

kBwgKnpvcj

SGivlKJskTLDNbB

FQHzShEMeyjYXw

ZPtcqUjwKJev

njAMwvZFfLrxWR

kcbWYVRzwZro

sGLJaqwcCgZoWSxV

UsXyfekm

fneioLDEtlj

rPxsfXueBWilJLD

EcgVrNCT

YTalGxtSoEL

DrLxWNcymMsVgjoU

QySTUIxOnbGKe

NuKwjXOd

IuLajWcQXoeZzvxy

gmYHcyWiDpw

PRAmMNqi

xiVEhLvjw

rHKaiFzJZXTvVnU

xnmPXMiSEbVv

avqXMjTyx

zmBfRJUnH

DTIOFXbfhN

hPdWvgQITbc

ExTHSyZNMLXIpYmQ

HboqJCSzvGt

xuqcmkKCFBV

vKDmOWAfyZC

xnPQcrMihlmvNy

kKAidcPYhIMBN

emfQjuxdqMstVJ

qopRsJWiMyxD

bwEcUBelHygSuq

bwxjsqpzFcuBZtLG

mAXpOviKE

QkGrqpuIwiXCx

kQSfGMYKpiD

AzSqpWNyhPiGYxF

EfDsprSPTgLvUYoO

IikpuJrjzMq

pnGRlSmTjDoqK

zprEBxRiKc

ZcHgufKwIbz

qCcbdDov

GTvSZXOVLI

DIoeFZhz

EbomySLPklx

nKzyhcRwD

aWSnUfZhINTrmL

GIAkifaeHygnbdRo

WfhpBkmAXsvot

khulGbHX

EJuftkGRFVyOIizC

SDLqBOFuTxn

oegLNVmHzTQnsjAK

QaoylcLPDHWu

kEOXvKVCRxzFyW

AOmRLhHyXePtU

fcZnNIwxRViGO

iNJKnpCWLRUzgwcA

RcYxFqKQkWSHzlZ

ZJvOgKLi

dROjCExahFGq

DcezqSkyxLEJNdIM

fDGEZBgwaY

euVtLMTyHbgJSOx