HOLI, LE FESTIVAL DES COULEURS

HOLI, LE FESTIVAL DES COULEURS

Holi, le festival des couleurs

Holi est le festival des couleurs, célébré au printemps, en souvenir de la victoire des vertus contre les vices. Holi est un éloge au bonheur, que l’on partage entre amis comme entre voisins. Rire et faire la fête, oublier les douleurs et l'anxiété, pardonner ainsi que renforcer le lien relationnel, voilà les valeurs partagées au cours de cette journée qui marque symboliquement la victoire du Bien sur le Mal.

 

Ce festival, également appelé « Phagu Purnima » en Nepali, est sans nul doute l’un des festivals favoris des hindous du monde entier. Surtout célèbre en Inde et au Népal, pays ayant la plus forte concentration de population hinhoue, ce festival devient même de plus en plus populaire et apprécié parmi la population non-hindoue. En effet, au côté religieux et mythique de cette célébration vient s’ajouter le côté un peu plus fun et festif car durant cette journée pas comme les autres, les personnes sortent dans les rues et jouent avec des poudres de toutes les couleurs, traditionnellement fabriquées à partir de plantes aux vertus curatives.

Mais nous savons que derrière chaque célébration se cache un mythe

Il existe plusieurs légendes expliquant la raison pour laquelle les hindous ont commencé à célébrer ce festival.

L'histoire la plus populaire remonte à des temps anciens et est liée à Prahlad, dévot du seigneur Vishnu, le plus haut dieu hindou. Cet homme, dont l’âme était pure, avait pour père l’arrogant roi Hiranya Kashyap qui n’appréciait pas voir son fils adorer d’une telle manière le seigneur Vishnu. Cette dévotion absolue pour ce dieu, dont le roi lui-même avait interdit l’utilisation du mot « dieu » a mis Hiranya Kashyap dans une colère noire. C’est alors que le roi s’est mis à conspirer contre son propre fils et a établi un plan afin de mettre fin à ses jours par le feu. Le roi a donc demandé à sa sœur, Holika, dotée de pouvoirs mystiques, de détruire Prahlad en utilisant son pouvoir de feu.

Ainsi, en suivant les instructions du roi et avec la ferme intention de détruire Prahlad, la sœur du roi, Holika convainc Prahlad d’entrer dans un bûcher en lui promettant qu’elle le protégerait du feu. Holika, qui était invulnérable au feu, est entrée dans le bûcher avec Prahlad pour qu'il brûle à mort. C’est alors que, par la grâce du Seigneur Vishnu, Prahlad qui n’avait reçu à la naissance aucune bénédiction ni de protection contre le feu, sorti indemne du bûcher tandis que Holika fut brûlée à mort par les flammes.

Le lendemain de l’évènement, les citoyens ont enduit leur tête ainsi que leur corps de cendres pour célébrer la victoire du bien sur le mal.

Au fil des années, les cendres ont changé d’aspect et se sont métamorphosées en poudres de toutes les couleurs.

 

Parlons à présent de la façon dont Holi est célébrée à Katmandou, Pokhara et les principales villes du Népal. Holi est devenue une grande célébration pleine de couleurs, inspirant la joie, le bonheur et la bonne humeur. En se rassemblant dans les parcs et places publics, les passants se jettent des poudres de couleurs et dansent ensemble au rythme de la musique locale. Des feux de joie sont également allumés lors du Holi Festival.

 

Contrairement aux années précédentes, le festival Holi est devenu beaucoup plus civilisé. Les individus ne jettent des couleurs et des eaux colorées qu'à ceux qui sont prêts à la célébration.

Le festival indique le début du printemps et comme le printemps apporte une nouvelle vie à la nature en la faisant renaître, Holie est aussi l'occasion de prendre un nouveau départ dans la vie.

Alors si vous êtes au Népal le 9 mars, arrêtez-vous pour passer une journée à Katmandou, amusez-vous avec des népalais et gardez de votre visite au Népal un souvenir impérissable (et coloré).

Serez-vous de la partie ?


Ecrit par Thaïs, Base Camp Trek

Commentaires (0)